ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE DES SPORTS ET DES LOISIRS FRANCOIS...

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE DES SPORTS ET DES LOISIRS FRANCOIS ALBERT AMICHIA A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE RECEPTION DE L’ATHLETE TA LOU

226
  • Excellence monsieur le Président de la République,
  • Madame la Première dame,
  • Monsieur le Premier Ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’état,
  • Madame et messieurs les présidents des institutions de la république,
  • Mesdames et messieurs les ministres membres du gouvernement,
  • Monsieur le Président de la fédération d’athlétisme,
  • Chère vice-championne du monde de 100 et 200 m,
  • Distingues invités,
  • Mesdames et  messieurs,

Excellence monsieur le Président de la République,

Le 05 septembre 2016, à votre invitation, le mouvement sportif ivoirien était réuni dans l’enceinte du palais de la présidence de la république, pour célébrer les champions des jeux olympiques de rio 2016.

Aujourd’hui, un an après, ce 08 septembre 2017, nous voici encore réunis en ce même lieu pour laisser éclater notre joie de façon solennelle au cours de la cérémonie de réception de Ta Lou Marie Josée, athlète de haut niveau, suite à sa brillante prestation au 16eme championnat du monde d’athlétisme qui se sont déroulés du 1er au 15 aout 2017 à Londres.

Bruno marie rose, sprinteur français ex-recordman du monde du 4x100m a dit et je cite « quand un gars vous dit qu’il vient de gagner une course, il vaudrait mieux lui demander qui il a battu plutôt que le temps qu’il a réalisé».

Etant moi-même témoin des faits pour avoir conduit la  délégation de Londres, il m’est particulièrement agréable de dire qu’au 16e championnat du monde Ta Lou a battu son propre record. Mieux, elle a battu les grandes célébrités de l’athlétisme mondial. Je veux parler de Dafne Schipper et Elaine Thompson.

Grace à sa détermination, a sa combattivité et à son sens de l’honneur, la Côte d’Ivoire a sportivement battu, au stade olympique de Londres à Stratford, les grandes nations de l’athlétisme comme les états unis, la Jamaïque, la hollande.

Et chaque fois que l’occasion lui est donnée, elle a toujours démontre que quand l’honneur du pays est en jeu, chaque citoyen  doit donner le meilleur de lui-même.

Fidèle a son engagement pour le prestige et le renom de notre nation, elle fait honneur à tous les ivoiriens, aux africains et même bien au-delà. Le public du stade olympique de Londres l’a adoptée et a été séduit par ton talent.

Excellence monsieur le Président de la République,

Ces dernières années, les résultats des équipes nationales des différentes disciplines sportives ainsi que les performances de nos athlètes aux grands rendez-vous sportifs les plus prestigieux du monde, démontrent que le sport est en train de jouer pleinement   sa partition dans le processus de reconstruction d’une Côte d’Ivoire forte et respectée dans le concert des nations.

En effet pour ne pas remonter loin, en 2016 nous avons obtenu :

  • 01 médaille en or et une médaille de bronze aux jeux olympiques de Rio au Taekwondo avec Cissé Cheik Sallah et Gbagbi Ruth ;
  • 01 médaille d’argent aux jeux paralympiques avec Fatim Diasso.

Le 30 juin 2017, Gbagbi Ruth a remporté la médaille d’or aux 23eme championnats du monde de Taekwondo, disputes à Muju (Corée du sud).

Lors des récents Jeux de la Francophonie que notre pays a organisés, nos athlètes ont remporté 19 médailles dont 6 en or, 08 en argent et 05 en bronze, permettant ainsi à notre pays de se classer sixième sur 53 pays participants.

Apres la 4eme place aux jeux olympiques de rio 2016, Ta Lou, nous comble de deux médailles d’argent aux 16e championnat du monde d’athlétisme :

  • La première s’est jouée a un cheveu, le dimanche 6 août 2017, ou elle a fini deuxième a la finale du 100 m des championnats du monde d’athlétisme, terminant à 10 secondes 86 ; un centième de seconde derrière l’américaine Tori Bowie (10,85), médaillée d’argent aux JO de Rio 2016;

 

  • La deuxième le vendredi 11 aout 2017 du 200 m, face à la néerlandaise Dafne Schippers dans les mêmes conditions.

Les médailles remportées par les autres disciplines sportives en compétitions internationales sont tout aussi nombreuses que satisfaisantes.

Oui ! Excellence monsieur le Président de la République, mesdames et messieurs,

Comme vous pouvez le constater, la moisson est bonne et le moins que l’on puisse dire, c’est que le sport est passe d’une simple pratique physique pour être une composante a part entière de la vie sociale.

Le sport n’est plus seulement un jeu, il est un fait social qui est plus que jamais facteur de cohésion et de réconciliation.

Il faut le dire, les enjeux du sport mondialise dépassent les sportifs. Ils concernent à des titres et des degrés divers tous les acteurs de la vie sociale. Ils se situent désormais au cœur d’un contrat social. Le résultat d’une compétition sportive peut en effet impacter le climat social d’un pays.

Excellence,

Si toutes ces victoires ont été acquises en si peu de temps, c’est grâce à vous, monsieur le président, vous qui avez compris de bonne heure que le sport n’est pas seulement divertissement.

Et en conséquence, vous avez bien voulu donner au sport la place qui est la sienne dans le développement de la cote d’ivoire en mettant les moyens nécessaires a la prise en charge de la préparation et de la participation de nos athlètes aux différentes compétitions internationales.

Aujourd’hui, les résultats sont là et visibles de tous.

Merci excellence !

J’associe à ces remerciements monsieur le premier ministre et tous les membres du gouvernement pour leur engagement aux cotes du sport ivoirien.

Je voudrais féliciter monsieur Kouadio Kouame Jeannot pour sa brillante élection à la tête de la  fédération ivoirienne d’athlétisme et lui dire ma disponibilité à œuvrer avec lui pour faire rayonner l’athlétisme ivoirien au firmament du sport mondial.

Je n’oublie pas l’encadrement technique et plus particulièrement le coach Anthony qui a pu avec peu de moyen, produire un athlète de haut niveau.

Je tiens enfin à remercier tous ceux qui contribuent à l’accompagnement et au soutien de Ta Lou c’est-a-dire la famille, le personnel administratif, les entraineurs et les équipes médicales.

Excellence, monsieur le Président de la République, honorables invites,

L’olympiade à venir aura lieu en 2020 à Tokyo.  Au moment où le compte à rebours a commencé, il importe dès a présent de dégager les moyens conséquents en vue de détecter et de former nos jeunes athlètes. A cet égard, le Ministère des Sports et des Loisirs préconise la redynamisation de l’OISSU, vivier duquel ont émerge nos derniers médailles.

Le centre national de sport de haut niveau crée au sein de l’INJS pourrait également contribuer à l’atteinte de nos objectifs si des moyens lui étaient donnes.

C’est comme il n’y a pas de génération spontanée. Les prochaines médailles des jeux à venir doivent se préparer dès à présent.

Il s’agit de réveiller et d’encadrer le potentiel de talent et de génie qui sommeillent chez nos jeunes sportifs.

Mesdames et messieurs,

J’aurais aimé en dire davantage. Mais la rencontre de ce jour est une fête et comme telle, elle se prête mal aux longs discours. Je vais donc m’arrêter la et souhaiter bonne fête a tous et a toues.

Je vous remercie !