ELEPHANTS/ELIMINATOIRES DU MONDIAL 2018 SALOMON KALOU : « DITES AU PRESIDENT QUE...

ELEPHANTS/ELIMINATOIRES DU MONDIAL 2018 SALOMON KALOU : « DITES AU PRESIDENT QUE SES ENFANTS SONT PRETS A DEFENDRE LES COULEURS DU PAYS »

103

Ce samedi 11 novembre, la Côte d’Ivoire rencontre le Maroc dans le cadre des éliminatoires comptant pour le Mondial 2018 en Russie. Les Eléphants qui sont regroupés au Golf Hôtel ont reçu dans la soirée de mercredi 08 novembre, la visite du Ministre des Sports et des Loisirs venu leur apporter le message du Président de la République Alassane Ouattara et de la nation tout entière.

A quelques jours de la rencontre importante devant opposer les Eléphants-footballeurs à l’équipe nationale du Maroc ce samedi 11 novembre au Stade Félix Houphouët Boigny, François Albert Amichia est allé leur porter la bonne parole, le soutien et les encouragements du Chef de l’Etat et du Gouvernement ivoirien.  « Je suis venu vous souhaiter la bienvenue de la part du Président de la République, vous saluer, échanger avec vous et vous transmettre le message du Gouvernement » dira d’emblée le Ministre des Sports et des Loisirs aux joueurs ainsi qu’au staff.

Le premier patron du sport ivoirien les a exhortés à jouer avec détermination et abnégation afin d’obtenir leur ticket pour la Russie. Il les encouragé et incité à se surpasser pour sortir victorieux de cette confrontation parce qu’il n’y a pas de raison que la Côte d’Ivoire soit absente à ce rendez-vous de l’élite mondiale du football. Un rendez-auquel notre pays prend part depuis 2006 sans discontinuer.  C’est « un rendez-vous que la Côte d’Ivoire ne peut pas manquer » a- t-il estimé. « Ce moment est solennel » a-t- il reconnu mais « nous avons voulu que ce contact reste familial. La solennité étant ce qui est important pour vous et pour le pays car 2018 se pointe à l’horizon et la Côte d’Ivoire a le devoir d’être à ce rassemblement mondial ».

Et, il ne saurait en être autrement au regard de leur qualité et de leur talent pour l’émissaire du Gouvernement. Le mondial, rendez-vous de l’élite du football planétaire demeure une référence et une opportunité pour tous d’étaler leur valeur aux yeux du monde et démontrer qu’ils font partie des meilleurs. Mais aussi et surtout une chance pour eux de montrer leur amour pour la patrie. « Vous êtes de grands joueurs, adulés par des millions de personnes de par le monde. Tous ont de l’admiration pour vous et malgré ce qui se dit sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux vos compatriotes qui se ruent sur les tickets pour vous faire plaisir. Les Ivoiriens sont à fond derrière vous. Vous avez le soutien du Gouvernement ainsi que de toute la nation ivoirienne pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-mêmes » a- t-il souligné.

Ce soir-là, François Albert Amichia avait à cœur d’insuffler l’optimisme et la foi des autorités et des Ivoiriens à leur équipe nationale malgré les relations de « je t’aime moi non plus ». Pour lui, l’objectif visé n’est plus la qualification parce que « déjà acquise grâce à votre détermination et à votre amour pour le pays» mais « le second tour du mondial ».  Malgré l’enjeu, il leur a demandé de faire abstraction de toute la pression qui entoure cette confrontation et de « jouer détaché mais avec détermination, volonté et amour ».

Parce que leur rôle dépasse largement le cadre du football et contribue à la cohésion sociale, au vivre-ensemble en tout temps même au moment où le pays traversait de graves difficultés, parce qu’il joue un rôle fédérateur au sein de la société ivoirienne, l’envoyé du Président de la République estime qu’il est de leur « devoir de transposer les espoirs de toute la nation en joie ce samedi ». « Faites-nous gagner, faites-nous plaisir », a- t-il adressé comme une prière à l’endroit de Marc Wilmots, le coach de la sélection nationale.

« Vous pouvez rassurer le Chef de l’Etat et les Ivoiriens : nous sommes prêts. Nous avons à cœur de nous qualifier pour le mondial et nous nous préparons pour le 11. Dites au Président que ses enfants sont prêts et nous sommes prêts à défendre les couleurs du pays » dira Salomon Kalou, le porte-parole des joueurs.

L’athlète de l’année, la sprinteuse Marie-Josée Ta Lou, a tenu également à venir leur apporter son soutien : « C’était un devoir pour moi de venir vous soutenir et vous motiver car je sais combien de fois cela est difficile. C’est pourquoi, nous sommes à 200% derrière vous. Que nos prières vous accompagnent ».

 

DIRECTION DE LA COMMUNICATION (MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS)